Un ostéopathe bébés contribue au bien-être du nourrisson.

Un sommeil perturbé, une certaine nervosité et des troubles digestives surtout chez le nouveau-né sont des motifs qui peuvent conduire en ostéopathie pédiatrique. Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi y faire recours ? Quand partir en consultation ? Voilà autant de questions auxquelles nous répondront dans la suite de cet article. Bonne lecture !

 

L’ostéopathie pédiatrique : Qu’est-ce-que c’est ?

 

L’ostéopathie pédiatrique est une méthode qui permet de soigner et de soulager les enfants et les nouveau-nés. En effet, les nourrissons peuvent subir pendant l’accouchement certaines contraintes émotionnelles ou mécaniques qui seront à l’origine de différents perturbations et troubles comme : les agitations, les pleurs fréquents, les troubles de sommeil, les otites, les problèmes de concentration, les maux de ventre, les régurgitations… Un ostéopathe bébés utilise donc des techniques douces pour remettre le nouveau-né en bonne santé.

 

 

Pourquoi consulter un ostéopathe ?

 

En matière de consultation, il existe plusieurs situations qui nécessitent l’intervention d’un ostéopathe. Par exemple : si l’accouchement s’est fait sous péridural ou a été déclenché, s’il a été trop rapide (en moins de 3 heures) ou trop long (au-delà de 12 heures), si le nouveau-né est venu en regardant les étoiles, si la présentation s’est faite par la face, le front ou encore le siège, le bébé est né prématurément, s’il est venu avec le cordon enroulé à son cou, si l’accouchement a été fait par césarienne, s’il a fallu appuyer sur le ventre de la mère afin de faciliter l’expulsion, s’il y a eu lieu de souffrance fœtale, de réanimation de l’enfant, de l’utilisation de ventouse, de spatules ou encore s’il est question d’une naissance gémellaire. Voilà bien de situations qui devraient vous pousser à consulter un ostéopathe…

De même, il existe d’autres cas qui nécessitent une consultation en ostéopathie pédiatrique. Par exemple, lorsque votre bébé se cambre en arrière au moment de l’allaiter, lorsqu’il a la tête aplatie à l’arrière, il régurgite, dort mal, il pleure à tout moment sans réelle raison, il a du mal à tenir sa tête, il souffre de coliques, il ne va pas régulièrement à la selle, il a  du mal à prendre le biberon ou les seins, il a du mal à pousser, il est hypotonique, il garde sa tête souvent dans la même position, il bave en dehors des tétées, il sort la langue en permanence, il ne tire jamais sa langue, il a des rhinites, des bronchites, des otites à répétition, il présente un strabisme 6 mois après sa naissance, il a des hanches ou des pieds en mauvaise position…

Si l’un de ces cas se présente, il est conseillé d’aller consulter rapidement son médecin. Aussi, la consultation devient importante lorsque la maman allaitante a des crevasses. Comme on le dit, mieux vaut prévenir que guérir.

 

 

Quels sont les bienfaits de l’ostéopathie pédiatrique ?

C’est toujours suite à une consultation médicale qu’il faut consulter un ostéopathe afin d’éliminer les principaux troubles dont souffre le nourrisson.

Généralement, après quelques heures de consultation, le nourrisson peut devenir agité ou un peu grognon. De plus, il est apaisé, calme et dort beaucoup. Les effets peuvent être aperçus le même  jour ou après l’intervention. L’ostéopathie pédiatrique permet l’amélioration des ennuis du nourrisson. Après la consultation du bébé, il est possible que l’ostéopathe donne des  consignes aux parents sur son alimentation afin de permettre l’évolution des séances. De plus, les séances permettent au nourrisson de s’adapter à son nouveau cadre de vie et lui apporte un certain confort et sérénité. Outre, lorsque le bébé grandit, il peut toujours être consulté par l’ostéopathe bébé. Rarement, il est préférable de consulter le pédiatre avant la consultation ostéopathique.

 

 

A partir de quel âge doit-on faire recours à un ostéopathe bébés ?

Déjà dès son premier mois, vous pouvez emmener votre bout de choux en ostéopathie pédiatrique.

En effet, plus vite il se fera consulter par un ostéopathe, mieux ce sera. Cela vous permettra de faire un bilan et de réduire ainsi tous les risques. Le crâne du bébé est en fait très malléable, et plus le temps passe, plus il devient dur.

Même lorsque votre enfant ne présente aucun symptôme, il est conseillé de l’emmener en consultation. Vous opterez ainsi pour la prévention qui est toujours mieux que la guérison et cela permettra au bébé de bien démarrer sa vie.

Certaines maternités disposent même d’ostéopathes spécialisés en pédiatrie et proposent des consultations quelques heures après la naissance de l’enfant. Après cette visite, vous pouvez l’emmener à nouveau voir un ostéopathe bébés en cabinet pour une plus ample consultation.

 

Quelles sont les techniques utilisées par un ostéopathe bébés ?

 

Avec les bébés, la technique utilisée en ostéopathie pédiatrique est toujours douce. Etant donné que l’on ne peut pas voir les mouvements au niveau du crâne, il faut simplement faire des mobilisations douces sur les articulations et les viscères. En effet, il ne faut jamais pratiquer une technique de craking sur un nouveau-né.

 

 

Combien de séances faut-il en ostéopathie pédiatrique ?

 

Pour un bon suivi de l’enfant, il n’y a pas un nombre fixe de séances.

En effet, cela varie d’un enfant à un autre. Et, il revient à un  ostéopathe bébés de déterminer la durée dès la première séance. Dans tous les cas, les rendez-vous doivent être espacés et selon l’âge, varient entre 1 et 3 mois.

 

Les bienfaits de l’ostéopathie pédiatrique : Que retenir ?

 

En somme, l’ostéopathie pédiatrique est une méthode qui permet d’alléger différents troubles dont souffre un bébé.  Ces divers troubles peuvent être analysés pendant ou après l’accouchement. Bien que l’intervention regorge de nombreux bienfaits, tous les professionnels de la santé ne lui reconnaissent toujours pas ses mérites. L’ostéopathie a cependant fait ses preuves et constitue une méthode très généreuse pour les parents et ces derniers ont plusieurs raisons de faire recours à un ostéopathe.

Leave a reply