logo
  • Prise de Rendez-vous
    06 19 75 31 76
  • Adresse du cabinet
    6 Allée de grande Bordé, 64100 Bayonne

Les techniques utilisées par votre ostéopathe

 

Simon Page pratique une Ostéopathie douce, à l’aide d’un diagnostic précis et de techniques adaptées il pourra identifier et traiter vôtre douleur durablement. En effet le but de l’Ostéopathie est de traiter la dysfonction qui est la cause de vos douleurs.

 

 

Une méthode utilisant les techniques les plus efficace de l’ostéopathie

Simon Page, ostéopathe à Bayonne des techniques variées afin de restituer le bon fonctionnement de vos tissus et de corriger par la suite le positionnement de vos vertèbres et articulations.
Cette méthode est un condensé des techniques les plus efficaces pour soulager rapidement un patient en souffrance. c’est une technique de soin globale et généraliste.

L’intérêt premier de cette méthode est qu’elle s’adapte à chaque patient en fonction de sa douleur. 

La deuxième particularité de cette méthode est qu’elle permet de traiter non seulement le symptôme mais surtout de trouver la cause de votre lésion. Une fois que celle çi sera mise en évidence, votre ostéopathe va pouvoir la corriger et ainsi permettre un meilleur fonctionnement de l’ensemble de votre corps.

 

 

Les techniques structurelles

Ce sont des techniques à visée articulaire, qui agissent localement sur la lésion elle-même. Par exemple, c’est le geste de correction sur une entorse qui fait cesser le spasme musculaire et permet de retrouver la mobilité des articulations. Les techniques structurelles sont réalisables par l’ostéopathe en douceur, en restant dans les limites physiologiques des articulations. Plus la mise en tension sur l’articulation est précise, plus la force appliquée est minime.

 

Les techniques structurelles utilisées par l’ostéopathe sont de deux types :

  • Le travail articulaire

L’ostéopathe va mettre l’articulation du patient en tension, dans les limites physiologiques, et en la poussant, il va chercher à lui faire regagner la mobilité. Eventuellement, il peut effectuer un travail rythmique.

  • La technique Haute Vélocité Basse Amplitude (HVBA)

À l’aide de cette technique, l’ostéopathe va mettre en tension l’articulation du patient et lui imprimer une impulsion rapide mais de faible amplitude afin de libérer les structures. En utilisant cette technique, il se peut qu’on entende un bruit articulaire.

 

 

Les techniques viscérales

Les viscères sont les organes situés à l’intérieur d’une cavité (thorax, loge viscérale du cou, abdomen, …). Ils communiquent entre eux et avec les autres organes du corps par différents moyens. Si l’un des organes perd de la mobilité, cela peut se répercuter sur le reste du corps.

Donc, l’ostéopathe utilise les techniques viscérales (à l’aide d’appui se le ventre) afin de redonner de la mobilité à l’organe.

 

 

Les techniques crânio-sacrées

Cette technique est une spécificité de l’ostéopathie. Elle est très utilisée par les ostéopathes pour les nourrissons dès la naissance.

Les techniques crânio-sacrées aident l’ostéopathe à redonner un maximum de mobilité aux os du crâne ainsi qu’au couple que forment le crâne et le sacrum par l’intermédiaire de la dure-mère.

Suite à des traumatismes de type accident de voiture ou chute sur les fesses, l’ostéopathe peut utiliser ces techniques pour aider son patient.

 

 

Les techniques fonctionnelles

En utilisant les techniques fonctionnelles, l’ostéopathe repose sur les points d’appuis et les différentes structures, afin d’aider le patient à se corriger.

Ces techniques nécessitent la participation active du patient, et permettent à l’ostéopathe de mobiliser les tissus, d’amener le patient à un état de relâchement suffisant pour permettre la correction spontanée de la lésion ostéopathique.

Les techniques fonctionnelles consistent toujours à une aggravation passagère, momentanée et volontaire de la lésion ostéopathique de façon à permettre au corps du patient de stimuler les facultés d’auto-guérison.

 

 

Les techniques myotensives

Les techniques myotensives font partie du panel de techniques ostéopathiques indispensables au praticien et sont une alternative aux techniques avec thrust. Elles sont douces, atraumatiques et peuvent être utilisées sur tous les patients sans exception, aussi bien sur les personnes âgées que sur les enfants. Elles présentent un complément intéressant autant pour le travail purement fonctionnel que structurel.

En optant pour ces techniques, le patient est actif  à 100%. Ce sont des techniques de contracté/relâché qui vont être utilisées par l’ostéopathe pour aider le patient à regagner les muscles en souplesse.

L’ostéopathe recourt à ces techniques lors des phases inflammatoires importantes ou lorsqu’un manque de souplesse flagrant est décelé.

Ces techniques sont plus adaptées aux muscles posturaux qu’aux muscles cinétiques.